dominatrice au telephone

Le téléphone rose a connu pas mal de péripétie au fil des années, alors retour sur un phénomène de retour depuis maintenant quelques années à l’époque d’internet. Le tel rose (pour les intimes) a débuté dans les années 80 avec des femmes pratiquant cela sur leurs propres lignes fixe et la notion de plaisir et de partage était donc bien là dès le départ. Sont arrivées par la suite des sociétés « éditrices » qui ont calqués le modèle américain de la grosse plateforme téléphonique où dans de sombres salles s’entassaient des pauvres femmes qui ne touchaient qu’une commission sur les appels reçus et alors devenu surtaxés.

En parallèle, d’autre petites sociétés peu scrupuleuses se sont alors mises à faire des redirections sur l’étranger, augmentant ainsi les frais de tous et le téléphone rose commença alors à devenir une sacrée machine à pognon mais qui ne sentait franchement pas bon. Le minitel rose arriva mais tout comme le téléphone rose, il s’agissait alors des mêmes sociétés éditrices qui là aussi pratiquaient des prix exorbitants.

La plupart du temps, le minitel rose ne permettait même d’être mis en relation avec quelqu’un mais vous permettait uniquement de lire des histoires de sexe ou récits érotiques (ce qui est un peu le même principe des blogs amateurs, sauf quand de ce côté c’est gratuit !). Point donc de réalisme, des numéros de téléphones roses ne servaient même qu’à vous transmettre des récits déjà enregistrés… Bonjour la sensation de réel…

Avec l’apparition d’internet, la presse papier subit alors une grave perte de revenus en petites annonces pour ces numéros de telrose (mais cela existe encore, achetez le quotidien de votre région pour vous en rendre compte). Il fallait donc mettre un terme à ces magouilles et revenir à du réel car il y avait même certains numéros de tel rose qui se passaient carrément d’employées : vous étiez mis en contact avec un autre client !

C’est le principe du chatroulette avant l’heure où aléatoirement vous êtes mis en contact avec un inconnu. Internet n’a pas apporté plus en réalité et sensations : les tchats restent très chers et sans garantie de succès quand le phénomène chatroulette est en déperdition la plus totale.

Heureusement nous avons réinventé pour vous le véritable concept du téléphone rose : être mis en relation avec une vraie personne qui ne pratique que pour son plaisir et non l’argent, un téléphone rose sans attente ou redirection bizarres sur l’étranger, et surtout une prédominance pour des animatrices qui ne sont que libertines pour s’assurer qu’elles ont du vrai à raconter et non du pipeau.

Testez nos services et vous serez vite conquis et convaincu que oui, le téléphone rose s’est démocratisée face à l’envolée des prix des sites sur internet et que la passion pour le sexe est bien présente, ce qui vous apporte de réelles sensations et un meilleur épanouissement pour du dial sexe ou alors pour échanger autour de bons conseils pour améliorer votre sexualité.

PLAN DU SITE - Meilleure plateforme de tel rose cougar de France !

E-mail : support@neoeditions.fr - Téléphone : 09 77 40 63 65